top of page

7 erreurs de management à éviter absolument

Le management est un art délicat qui demande de la finesse, de la communication et de la bienveillance. Pourtant, certains managers commettent des erreurs qui nuisent à la motivation, à la performance et au bien-être de leurs collaborateurs.


1. Avoir un discours différent en fonction des interlocuteurs 2. Ne pas donner de cadre (pas d'objectifs, pas de timing...) 3. Ne pas faire de feedback 4 . Communiquer exclusivement par email 5. Réagir à chaud  6. Refuser de déléguer  7. Vouloir gérer le moindre détail
7 erreurs de management

Voici 7 exemples d'erreurs de management à éviter absolument.

1. Avoir un discours différent en fonction des interlocuteurs 2. Ne pas donner de cadre (pas d'objectifs, pas de timing...)

3. Ne pas faire de feedback

4 . Communiquer exclusivement par email

5. Réagir à chaud

6. Refuser de déléguer

7. Vouloir gérer le moindre détail




1. Avoir un discours différent en fonction des interlocuteurs Cette erreur consiste à adapter son discours en fonction de la personne que l'on a en face de soi, sans tenir compte de la cohérence globale du message. Par exemple, un manager peut dire à un collaborateur qu'il est satisfait de son travail, puis dire à un autre qu'il est mécontent du même travail. Ou encore dire à certains quelles sont les choses importantes pour la réussite de l’entreprise et affirmer le contraire à d’autres collaborateurs Cette erreur crée de la démotivation, de la confusion, de la frustration et de la méfiance au sein de l'équipe et décrédibilise le manager et sa parole. 2. Ne pas donner de cadre (pas d'objectifs, pas de timing...) Cette erreur consiste à ne pas définir clairement les attentes, les objectifs, les délais, les responsabilités et les moyens dont disposent les collaborateurs pour réaliser leur travail. Par exemple, un manager peut laisser ses collaborateurs travailler sans leur donner de feedback, sans leur fixer des priorités, sans leur donner des indications sur le résultat attendu. Cette erreur génère de l’incompréhension, de l’insécurité et de la démotivation chez les collaborateurs. Elle entraîne une perte d'efficacité et de qualité dans le travail. Elle empêche le manager de suivre l'avancement du travail et d'anticiper les problèmes. 3. Ne pas faire de feedback Cette erreur consiste à ne pas donner aux collaborateurs des retours réguliers sur leur travail, qu'ils soient positifs ou négatifs. Par exemple, un manager peut ignorer les réussites ou les difficultés de ses collaborateurs, ne pas les féliciter ou les encourager, ne pas leur signaler leurs erreurs ou leurs axes d'amélioration. Cette erreur prive les collaborateurs d'une reconnaissance indispensable à leur motivation et à leur estime de soi. Elle les empêche de progresser, de corriger leurs faiblesses et de développer leurs compétences. Elle crée un sentiment d'injustice et d'inégalité entre les collaborateurs. 4 . Communiquer exclusivement par email Cette erreur consiste à privilégier le mode de communication écrit au détriment du contact humain. Bien que les e-mails soient un moyen efficace de communiquer rapidement des informations, ils ne peuvent pas remplacer complètement les conversations en face à face. Cette erreur peut créer des malentendus. En effet, les e-mails manquent souvent de la clarté et de l'émotion que l'on trouve dans une conversation en personne. L'absence de langage corporel, de ton de voix et d'expression faciale peut rendre difficile la compréhension du contexte d'un message. Les mots peuvent être mal interprétés ou mal compris, entraînant des malentendus et des erreurs. Une autre conséquence de la communication exclusive par e-mail est la perte de proximité et de convivialité avec les collaborateurs. Les relations interpersonnelles sont essentielles à la réussite d'une entreprise, mais les e-mails peuvent rendre ces relations plus distantes. Les collaborateurs peuvent avoir l'impression d'être isolés et ne pas bénéficier d'un soutien émotionnel suffisant. Les e-mails ne permettent pas non plus de tisser des liens personnels avec les collègues, ce qui peut affecter la cohésion de l'équipe et l'ambiance de travail. Enfin, la communication exclusive par e-mail peut également entraîner des conflits. Lorsque les gens communiquent exclusivement par e-mail, ils peuvent se sentir plus enclins à adopter un ton agressif ou sarcastique, ce qui peut facilement être mal interprété. De plus, les gens ont tendance à être plus directs et francs par écrit que dans une conversation en personne, ce qui peut parfois causer des frictions ou des conflits entre les collaborateurs. 5. Réagir à chaud : Cette erreur consiste à exprimer son mécontentement ou sa colère sans prendre le temps de réfléchir et de se calmer. Cette erreur peut provoquer des réactions disproportionnées, des blessures ou des ruptures relationnelles avec les collaborateurs. Un manager ne devrait jamais réagir à chaud pour plusieurs raisons, notamment pour: Éviter de prendre des décisions impulsives :

Les réactions à chaud peuvent être impulsives et peuvent conduire à des décisions prises sans prendre le temps de réfléchir aux conséquences potentielles. Risquer d'avoir un comportement inapproprié :

Les réactions à chaud peuvent amener les personnes à dire ou faire des choses qu'elles ne feraient pas normalement. Cela peut conduire à des situations embarrassantes et potentiellement destructrices au sein de l'équipe. Pour prendre une décision réfléchie, un manager doit analyser toutes les informations disponibles. Cela nécessite du temps pour traiter les informations et réfléchir à la meilleure façon de procéder. 6. Refuser de déléguer : Cette erreur consiste à vouloir tout contrôler et à ne pas faire confiance aux collaborateurs pour réaliser certaines tâches. Cette erreur entraîne des conséquences néfastes aussi bien pour le manager que pour les collaborateurs ; Pour le manager:

Surcharge de travail :

En refusant de déléguer les tâches, le manager finit par s'accumuler un trop grand nombre de responsabilités, ce qui peut rapidement devenir ingérable. Cela peut entraîner un stress inutile et un risque de burn-out.

Perte de temps :

Le manager peut perdre du temps à effectuer des tâches qui ne relèvent pas de ses responsabilités, ce qui peut retarder la réalisation des projets importants. Il peut également ne pas avoir le temps de se concentrer sur les tâches les plus importantes, telles que la planification stratégique et la résolution de problèmes.

Pour les collaborateurs: Manque de confiance :

Le refus de déléguer peut-être un signe de manque de confiance envers les membres de l'équipe, ce qui peut créer un climat de méfiance. Les membres de l'équipe peuvent se sentir sous-utilisés et ne pas avoir la possibilité de développer leurs compétences.

Réduction de la créativité :

Le refus de déléguer peut entraîner une réduction de la créativité au sein de l'équipe. Les membres de l'équipe peuvent ne pas avoir l'occasion de proposer de nouvelles idées ou d'apporter des contributions importantes aux projets.

En somme, cette erreur peut nuire à la productivité de l'équipe, limiter le développement des compétences, et réduire la créativité de l'ensemble du groupe.

7. Vouloir gérer le moindre détail : Cette erreur consiste à surveiller et à contrôler excessivement le travail des collaborateurs, sans leur laisser de marge de manœuvre ni de liberté. Cela peut provoquer une perte de confiance, de motivation et de créativité chez les collaborateurs, une surcharge pour le manager ainsi qu’une détérioration du climat de travail. Si un manager essaie de contrôler tout dans les moindres détails, il se surcharge de travail et ne pourra pas se concentrer sur les tâches importantes. Il aura également du mal à déléguer les tâches à ses subordonnés, ce qui va finalement réduire l'efficacité de son équipe. Les collaborateurs se sentiront inutiles si le manager s'implique dans chaque aspect de leur travail. Cela peut entraîner un manque de motivation et de confiance en soi, ce qui peut finir par avoir un impact négatif sur la performance de l'équipe. Pour conclure, ces 7 erreurs de management sont à éviter absolument si l'on veut créer une équipe performante, motivée et épanouie. Un bon manager doit être capable de communiquer clairement et honnêtement avec ses collaborateurs, de leur donner un cadre clair et stimulant pour leur travail, et de leur faire des feedbacks constructifs et bienveillants. Vous avez aimez cet article n'hésitez pas à le partager Vous voulez recevoir d'autres articles qui peuvent vous aider en tant que manager?

ABONNEZ-VOUS


bottom of page